TMX group TMXmoney

Imvescor Restaurant Group Inc. (IRG)
Market: CDN Consolidated
$ 1.53
Nov 24, 2014, 7:05 PM EST
Change: 0.02 (1.32%)
Volume: 104,300
Day Low
1.51
Day High
1.54
Groupe Restaurants Imvescor Inc. annonce ses résultats financiers pour le premier trimestre, se terminant le 31 janvier 2010
Mar. 17, 2010 (Canada NewsWire Group) --

MONCTON, NB, le 17 mars /CNW Telbec/ -- Le Groupe Restaurants Imvescor Inc. ("IRG" ou la "Société") (TSX : IRG), antérieurement la Fiducie de revenu PDM Royalties ("PDM"), a publié aujourd'hui ses états financiers pour les trois mois se terminant le 31 janvier 2010. Il s'agit des résultats du premier trimestre complet au cours duquel IRG a opéré à titre de société inscrite en bourse et ne sont donc pas comparables aux résultats de PDM à pareille date l'an dernier.

"Le Groupe Restaurants Imvescor a complété sa transition, passant d'une fiducie de revenu à celle d'une société inscrite en bourse," a dit Ron Magruder, président et directeur général. "La direction de l'entreprise porte maintenant son attention exclusivement aux opérations et au développement profitable de la Société. Les ventes l'an passé ont démontré une croissance soutenue de novembre à janvier. Nos revenus nets de 0,018 $ par action reflètent la nature saisonnière de notre industrie mais aussi, ils incluent plusieurs frais non-récurrents tels des coûts de restructuration et la baisse de valeur d'un restaurant. En faisant abstraction de ces frais ponctuels, nos résultats sont en accord avec nos attentes pour le trimestre. La confiance du public s'améliore peu à peu."

Information fondée sur comparaison

En vertu du plan d'arrangement approuvé par les actionnaires le 4 septembre 2009, PDM a absorbé (via une amalgamation) la compagnie privée Imvescor Inc. ainsi que d'autres entités privées. L'entité résultante est aujourd'hui une compagnie plutôt qu'une fiducie de revenu. Le nom a été changé pour Groupe Restaurants Imvescor Inc. et a commencé ses opérations à titre de compagnie le 10 octobre 2009.

La nouvelle entreprise, IRG, est une société inscrite en bourse et est donc tenue de comparer ses états financiers avec ceux de l'entité précédente, PDM. Par contre, PDM avait une structure légale et opérationnelle complètement différente de celle de IRG aujourd'hui. À titre de fiducie de revenu, PDM était structurée de telle façon à recevoir et à distribuer des redevances. PDM n'avait pratiquement aucuns coûts indirects qui sont propres aux sociétés exploitantes tel IRG. Ainsi, à titre de société exploitante, les états financiers de IRG ne sont pas directement comparables avec ceux de PDM. La présentation des résultats, tel que requis pour être conforme au niveau de la divulgation, ne donne pas lieu dans ce cas-ci à des comparaisons normales qui permettraient aux lecteurs de comprendre facilement les activités commerciales, année après année.

La situation perdurera jusqu'à ce que IRG termine une année financière complète. Des bases de comparaison normales pour les activités année après année commenceront au premier trimestre de 2011, moment auquel il y aura un historique qui pourra servir de base de comparaison. IRG se concentrera sur les éléments importants de son entreprise, incluant les ventes totales des établissements faisant partie du consortium de redevances, les ventes pour les mêmes établissements, le nombre de restaurants, le flux monétaire, le remboursement de la dette, les revenu par action et par dividende.

Résultats financiers pour le premier trimestre de 2010

Les revenus de IRG proviennent principalement des redevances perçues à partir des ventes de chacune de ses quatre bannières (Pizza Delight(R), Mikes(R), Scores(R) et Bâton Rouge(R)), en plus des frais de franchise et des opérations des restaurants détenus directement par IRG.

Les ventes totales des établissements faisant partie du consortium de redevances, sont de 106,8 millions $ pour le premier trimestre ayant terminé le 31 janvier 2010, soit une augmentation de 5,1% par rapport aux mêmes trois mois l'an dernier. L'augmentation est en grande partie attribuable au fait que le semestre comprend une de plus (14 semaines versus 13 semaines à même période l'an dernier), en plus de la performance accrue de deux nouveaux établissements ouverts au cours du semestre et de la fermeture de trois autres qui étaient sous-performant.

IRG a enregistré des revenus totaux de 11,9 $ millions au cours du semestre, incluant 10,4 $ millions de redevances, de frais de publicité et d'autres revenus et de 1,5 $ million (valeur nette du coût des ventes) de ventes des restaurants détenus directement par IRG. Il n'existe aucun comparatif significatif parmi les résultats de l'an dernier, puisque PDM avait alors une structure de fiducie de revenue.

Les ventes pour un même nombre d'établissements ("SSS") sont de -2,4% au cours du trimestre. Pour le trimestre, les SSS de Pizza Delight ont augmenté de 0,1%; les SSS de Mikes sont -3,4%; celles de Scores -3,1% et les SSS de Bâton Rouge sont de -2,2%.

Lors du calcul des SSS pour les différentes périodes, il est important de noter que la période courante ayant terminé le 31 janvier 2010 inclut 14 semaines de ventes est comparée à la même période de 14 semaines l'an passé. Il est possible que ces périodes de comparaison ne suivent pas les mêmes dates que celles reflétées dans les états financiers étant donné qu'elles sont utilisées pour offrir aux lecteurs une base de comparaison de la performance qui soit plus significative.

Les coûts d'exploitation pour le trimestre sont de 9,9 $ millions, comparé à des frais de 42 000 $ pour PDM l'an dernier. Les coûts d'exploitation constituent un bon exemple de comment les résultats du premier trimestre ne sont pas facilement comparables à ceux de l'an dernier, puisque PDM ne recevait que des revenus de redevances et n'avait pas à encourir de tels frais d'exploitation.

Les revenus nets de la Société pour le premier trimestre ayant terminé le 31 janvier 2010 sont de 167 000$ ou 0,018 $ par action entièrement diluée comparativement à 1,4 $ million ou 0,184 $ par unité de la fiducie pour la même période l'an passé. Le changement est largement relié aux frais d'intérêts plus élevés en plus de certains frais uniques totalisant environ 500 000 $, incluant les frais de restructuration et la baisse en valeur d'un restaurant corporatif. Au cours du premier trimestre, IRG a aussi encouru et payé une grande partie de ses frais de production pour des activités de marketing qui auront lieu tout au long de l'année financière 2010.

Le niveau de liquidité de IRG s'est légèrement amélioré atteignant 6,1 $ million à la fin de premier trimestre. Au cours du trimestre, Imvescor a fait des paiements principaux sur sa dette à long terme totalisant 718 000 $, augmentant ainsi les capitaux propres de ses actionnaires d'environ 0,076 $ par action.

IRG a ouvert un nouveau restaurant Mikes et un nouveau restaurant Scores au cours du trimestre et a fermé un Pizza Delight et deux Mikes (dont un devrait rouvrir au cours du troisième trimestre). Au cours du trimestre, la Société a aussi rénové trois restaurants Pizza Delight et quatre restaurants Mikes.

Aperçu

"L'économie continue de fournir un contexte difficile pour l'industrie de la restauration mais nous sommes bien positionnés pour bénéficier des changements d'habitudes des consommateurs. Trois de nos quatre bannières sont bien positionnées dans le contexte économique actuel alors que les familles recherchent des restaurants qui soient convenables pour le budget familial," a mentionné M. Magruder.

La Société continuera de mettre l'emphase sur la rénovation et sur l'ouverture de nouveaux magasins afin d'accroître ses revenus. À ce jour et depuis la fin du premier trimestre, IRG a ouvert quatre nouveaux établissements in fiscal 2010, incluant deux dans le premier trimestre et deux au cours du deuxième trimestre. Au cours du reste de l'année financière, IRG planifie ouvrir six restaurants additionnels. Au cours des trois prochaines années, IRG prévoit redoubler d'efforts pour rénover ses établissements existants afin qu'ils adoptent le nouveau concept. IRG a aussi l'intention de continuer à mettre l'emphase sur développer les ventes des restaurants existants et d'accroître le nombre de franchises en Ontario, au Québec, dans le Canada atlantique et dans l'ouest canadien.

La Société continuera aussi à identifier des avenues pour augmenter son efficacité afin d'augmenter sa profitabilité et son flux monétaire.

IRG garde le cap en ce qui a trait à développer les ventes totales des établissements faisant partie du consortium de redevances ainsi que les ventes pour les mêmes établissements. Nous avons déboursé notre premier dividende trimestriel en février 2010. Nous avons maintenant une structure opérationnelle plus solide, un flux monétaire amélioré et un robuste plan de croissance. Nous sommes confiants que nos bannières et notre capacité à élargir notre système de franchise et augmenter notre profitabilité dans les mois et les années à venir afin d'offrir une valeur actionnariale accrue," a conclu M. Magruder.

À propos du Groupe Restaurants Imvescor Inc.

Établi à Moncton au Nouveau-Brunswick, IRG détient à travers le Canada des établissements corporatif et sous franchise sous les quatre marques de commerce Pizza Delight(R), Mikes(R), Scores(R), et Bâton Rouge(R). Pizza Delight(R) est présente surtout dans les Maritimes, où elle domine le secteur familial et celui de la classe moyenne. Les restaurants Mikes(R) et Scores(R) sont présents surtout au Québec dans les segments de marché familial et décontracté ainsi que dans les services de livraison et "pour emporter". Bâton Rouge(R) est présent au Québec et en Ontario dans le segment décontracté.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements sur la Société contenus dans le présent communiqué peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières en vigueur. Ces énoncés prospectifs peuvent inclure des estimations, des prévisions, des attentes, des opinions, des indications, des projections, des conseils ou d'autres énoncés qui ne sont pas fondés sur des faits. Bien que la Société soit d'avis que les hypothèses sur lesquelles sont fondés ces énoncés prospectifs sont raisonnables, elle ne peut garantir d'aucune façon leur exactitude. Les résultats réels de la Société seront affectés par certains facteurs, dont plusieurs sont hors de son contrôle. Les événements à venir et les résultats futurs peuvent varier sensiblement par rapport aux prévisions actuelles de la Société. La Société décline toute obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs, à l'exception des obligations réglementaires des lois sur les valeurs mobilières en vigueur. Le présent avertissement couvre la totalité des énoncés prospectifs concernant la Société.

Copyright © QuoteMedia. Data delayed 15 minutes unless otherwise indicated. View delay times for all exchanges. Market Data powered by QuoteMedia. See the QuoteMedia Terms of Use